10 novembre 2006

petit craquage de rémi

(…)

Sur le moyen unique :

Vu la Constitution des cœurs,

Vu les articles L. 666 et L.666-99 du Code du cœur,

Attendu, selon l’article L.666 du Code du cœur, que les personnes qui n’arrivent pas à vivre heureuses ne peuvent s’en prendre qu’à elle-même ; que, selon l’article 666-99 du même code, toute personne dans la situation du sieur H est tenue de se bouger pour faire évoluer les choses ;

Attendu, d’autre part, d’après la Constitution des cœurs, que chacun peut trouver l’âme sœur et vivre le grand amour ; que l’amour réciproque existe vraiment et n’est pas que fiction ; que la malchance n’est pas forcément une fatalité et que tout peut changer ;

Attendu, selon l’arrêt attaqué, que le sieur Rémi H. a eu le temps, de nombreuses années, d’essayer de construire un couple fort qui l’aiderait à affronter les aléas de la vie ; que, après de nombreuses tentatives, il n’a toujours pas réussi malgré les opportunités qui s’offraient à lui ;

Attendu que, pour rejeter la demande, l’arrêt retient que Cupidon n’a jamais promis quoi que ce soit au sieur Rémi H. ni à personne d’autre ; que les aléas de la vie font que certains auront de la chance en amour et d’autres non ; qu’il est donc normal que le juge du fond du cœur le punisse à une peine de retrait à perpétuité  du permis d’aimer ;

Attendu, enfin, que pour déclarer injustifiée la requête du sieur Hontang, l’arrêt a retenu, à juste titre, que les contes de fées et autres histoires de princesses charmantes ne sont que des fictions ; que nul, ni même Cupidon, ne saurait avoir la bonne recette pour attendrir le cœur du sieur Rémi H. ; que ce dernier semble finalement être un cas désespéré et doit s’en remettre à sa fatalité;

D’où il suit que le moyen doit être écarté ;

Et attendu que l’arrêt est régulier en la forme ;

REJETTE le pourvoi ;

Ainsi jugé et prononcé par la Cour de cassation des cœurs, Chambre mixte des cœurs brisés, en son audience publique, le neuf novembre de l’an deux mille six;

Etaient présents aux débats et au délibéré : M. Dieu, Président, M. Jésus conseiller rapporteur assis à sa droite, Mme Marie et MM. Joseph, Jean, Luc, conseillers ;

Avocat général : M. Judas ;
Greffier : M. Satan

Posté par nanou2204 à 01:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur petit craquage de rémi

Nouveau commentaire